ÉSPÉ de la Guyane

Accueil

Bienvenue sur le site de l’École Supérieure du Professorat et de l’Éducation

 

La rentrée à l’ESPE de Guyane se déroulera comme suit :

Pour les étudiants en alternance :

  • le 27 août 2015 et 28 août 2015 à 8h30 : stage préparatoire des professeurs stagiaires (vous trouverez plus d’informations sur le site du rectorat de Guyane).
  • le 31 août 2015 à 14h30 : accueil des Master 1 alternants
    La rentrée en classe des M1 en alternance est prévue pour le 07 septembre 2015 et non le 02 septembre 2015.

Pour les étudiants ordinaires :

A l’attention des étudiants de Saint-Laurent du Maroni

Le lundi 07 septembre 2015, l’ESPE ouvre un guichet d’inscription à Saint-Laurent du Maroni de
09h00-13h00
au Camp de la transportation – Case n°10.
Les étudiants (M1 alternance, M1 ordianire, M1 LM, M2 PE, PES M2 et DU) qui n’ont pas encore effectué les formalités administratives sont priés de se présenter à ce guichet.
Le dossier d’inscription est à télécharger sur le lien suivant : http://inscriptions.univ-guyane.fr/files/dossier-inscription-ug-2015-2016.pdf
Il faut l’imprimer, le remplir et se présenter muni de toutes les pièces.
Les droits d’inscription sont encaissables par mandat cash, virement et chèque certifié.
Seuls les étudiants inscrits en DU et les PES pourront régler en espèces (5,10€ - prière de faire l’appoint).

 

Une formation universitaire professionnelle adaptée à la réalité socio-culturelle et linguistique de la Guyane.
Le contexte scolaire

La population scolaire est en constante augmentation avec plus de 3,5% d’accroissement annuel. Le maître est souvent confronté à un public d’apprenants non francophones d’une part et à la culture parfois non occidentale d’autre part, conduisant à des situations de classe où plurilinguisme et multiculturalité constituent son quotidien.

L’académie de Guyane malgré sa faible taille, eu égard au nombre d’élèves scolarisés, contraste avec son étendue géographique qui représente 1/6ème de la France, et surtout par sa diversité culturelle et linguistique. Parmi les difficultés rencontrées, on peut citer la forte croissance de la population scolaire, la scolarisation des élèves non-francophones et étrangers, le trop faible taux d’accès en terminale et enfin l’échec scolaire et la sortie prématurée du système scolaire.